Trudeau doit respecter nos engagements envers l’OTAN et cesser de négliger nos troupes

Ottawa, Ontario — L’honorable Michael Chong, ministre du Cabinet fantôme responsable des Affaires étrangères du Parti conservateur, et le député James Bezan, ministre du Cabinet fantôme responsable de la Défense nationale du Parti conservateur, ont fait la déclaration suivante avant le sommet de l’OTAN qui se tient à Vilnius :

« La stature du Canada en tant que partenaire fiable de l’OTAN s’est affaiblie sous le gouvernement Trudeau. Après huit années sous Justin Trudeau, notre armée est dans un état de délabrement. Le gouvernement Trudeau a vidé les placards, maximisant les dépenses dans tous les départements gouvernementaux – sauf la défense nationale.

« Le premier ministre Trudeau a négligé les forces armées canadiennes et, face à l’augmentation des tensions mondiales, continue de ne pas respecter nos engagements en matière de défense. L’année dernière, le gouvernement Trudeau a dépensé 1,29 % de notre PIB pour la défense, ce qui place le Canada au 25e rang des 29 membres de l’OTAN. Un an après le début de la guerre en Ukraine, cela frise la négligence.

« Nos troupes ont du mal à faire le travail que leur pays leur demande en raison de la pénurie de personnel et du manque d’équipement. Les troupes canadiennes en Lettonie n’ont pas reçu les casques, les gilets pare-balles et les appareils auditifs nécessaires à leur mission. Les troupes canadiennes en Pologne ont dû débourser des milliers de dollars pour des frais de repas non payés. Enfin, l’ARC n’a pas eu la capacité d’envoyer ne serait-ce qu’un avion pour participer aux exercices aériens conjoints de l’OTAN le mois dernier, alors que 26 autres membres de l’OTAN l’ont fait. Le Canada s’est engagé à faire passer son bataillon en Lettonie au niveau de la brigade. Mais jusqu’à présent, nous sommes restés à la traîne et cela ne se fera pas tant que Trudeau ne cessera pas de négliger nos forces.

« Il faut augmenter le recrutement et moderniser et remplacer les équipements. Outre la contribution du Canada à la défense collective, il est tout aussi important que l’armée dispose de l’équipement nécessaire pour protéger nos vastes frontières, en particulier dans l’Arctique, où nous partageons une région frontalière avec la Russie.

« Le premier ministre Trudeau a l’occasion, lors du sommet de Vilnius, de s’engager à remédier à cette négligence. C’est aussi l’occasion pour le Premier ministre de revenir sur les commentaires privés qu’il a faits à des représentants de l’OTAN, selon lesquels, sous ce gouvernement libéral, le Canada ne respectera jamais ses engagements envers ses partenaires et alliés de l’OTAN.

« Cette semaine, lors du sommet de Vilnius, l’OTAN cherchera à obtenir l’approbation politique pour plus de troupes, d’équipement et d’argent afin de dissuader toute agression potentielle. Le monde a changé lorsque la Russie a attaqué l’Ukraine le 24 février 2022. La guerre en Ukraine signifie qu’une dissuasion renforcée est nécessaire pour assurer notre défense collective.

« En tant que conservateurs, nous soutenons les engagements pris par le Canada envers l’OTAN et nous devons faire un effort pour les respecter. Les conservateurs défendront nos hommes et nos femmes en uniforme et veilleront à ce qu’ils disposent de l’équipement nécessaire pour protéger le Canada, remplir nos obligations envers l’OTAN et défendre les intérêts du Canada et de nos alliés dans le monde entier. »

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante à l’occasion du Mois du patrimoine juif :  

En savoir plus
Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Ottawa (Ontario) — Aujourd’hui, le Comité des finances de la Chambre des communes a adopté une motion conservatrice de gros bon sens appelant le successeur de Justin Trudeau, Mark Carney, à témoigner.

En savoir plus