Une loi libérale permet à Bernardo de sortir d’une prison à sécurité maximale

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, Raquel Dancho, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique, l’honorable Rob Moore, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Justice, Pierre Paul-Hus, Lieutenant politique pour le Québec, et Tony Baldinelli, député de Niagara Falls et parrain du projet de loi C-342, Loi concernant les délinquants à sécurité maximale, ont fait la déclaration suivante en réponse à la décision des libéraux de confirmer le transfert de Paul Bernardo dans une prison de sécurité moyenne :

« Après 8 ans de politiques laxistes de Trudeau en matière de criminalité, il est clair que les droits des victimes passent en dernier, après ceux des délinquants dangereux et violents. La décision prise aujourd’hui de ne pas annuler le transfert choquant du violeur et tueur en série notoire de Scarborough, Paul Bernardo, d’une prison de sécurité maximale vers des conditions plus confortables dans une prison de sécurité moyenne, est le résultat direct des politiques désastreuses des libéraux. Cela n’aurait jamais dû se produire et cela ne devrait pas durer. Bernardo mérite de rester dans une prison de sécurité maximale pour le reste de sa vie.

« Cette situation horrible n’est rendue possible que par les changements apportés au projet de loi libéral C-83, qui exigeait que la sélection des prisons fournisse aux détenus l’environnement “le moins restrictif” possible. La commissaire elle-même a confirmé que le transfert était conforme à la politique mise en place par ce gouvernement. Pour empêcher que de tels transferts aient lieu ou que cette situation se reproduise, les conservateurs ont présenté le projet de loi émanant d’un député C-342 du député Tony Baldinelli. Au lieu de se tenir aux côtés des victimes et de faire ce qu’il faut pour réparer leur erreur, les libéraux ont voté contre l’adoption de ce projet de loi à de multiples reprises.

« Cette épreuve a forcé les familles et les amis des victimes à revivre le traumatisme de la perte de leurs proches. Les libéraux de Trudeau continuent de refuser de donner des instructions au SCC ou de faire preuve de compassion à l’égard des familles. Le ministre Mendicino a menti aux Canadiens en disant qu’il ne pouvait rien faire contre ce transfert, et il peut encore l’empêcher. Ils avaient le pouvoir à l’époque et ils ont le pouvoir aujourd’hui d’arranger les choses.

« Cette incompétence dans le dossier de la sécurité publique fédérale ne peut plus durer et le ministre Mendicino doit démissionner.

« Nous demandons au ministre d’émettre une directive aujourd’hui et d’annuler le transfert de Paul Bernardo. Les conservateurs continueront à défendre les droits des victimes. Un gouvernement conservateur ramènera le gros bon sens avec des rues sécuritaires et les droits des victimes en renversant la législation défectueuse des libéraux et en s’assurant que les ignobles meurtriers de masse comme Paul Bernardo restent là où ils doivent être – dans une prison à sécurité maximale. »

Des hôpitaux sécuritaires

Des hôpitaux sécuritaires

Poilievre annonce la Loi sur la sécurité dans les hôpitaux, qui vise à tenir le crack, la méthamphétamine et les armes à l’écart des médecins, des infirmières et des patients.

En savoir plus
Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Ottawa (Ontario) — Les données publiées aujourd’hui sur les permis de bâtir montrent que, malgré toutes ses séances de photos, Justin Trudeau ne parvient pas à construire les logements dont les Canadiens ont besoin.

En savoir plus