La taxe sur le carbone de Trudeau coûte un milliard de dollars aux agriculteurs et aux consommateurs

Ottawa (Ontario) – Le ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Sécurité alimentaire, John Barlow, et le ministre associé du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Sécurité alimentaire, Richard Lehoux, ont fait la déclaration suivante en réponse au dernier rapport du DPB qui confirme que la taxe libérale sur le carbone appliquée au gaz naturel et au propane coûtera 978 millions de dollars aux agriculteurs d’ici 2030 :

« Une fois de plus, l’organisme de surveillance budgétaire du gouvernement a confirmé ce que les Canadiens savent déjà et vivent au quotidien : la coûteuse taxe sur le carbone de Trudeau fait grimper le coût des aliments et nuit aux agriculteurs et aux familles du Canada.

« Le DPB a analysé le projet de loi C-234 de gros bon sens des conservateurs, qui abolirait la taxe fédérale sur le carbone pour les utilisations du gaz naturel et du propane à la ferme, comme le séchage du grain et le chauffage des granges. Il a constaté qu’en abolissant la taxe, les agriculteurs économiseraient 978 millions de dollars d’ici à 2030.

« Le plan de Trudeau visant à tripler la taxe sur le carbone rend tout plus cher et affecte l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, de la ferme à l’assiette. Depuis l’agriculteur qui est taxé pour cultiver la nourriture, le camionneur qui la transporte, le magasin qui la vend et la famille qui l’achète. Après huit ans sous Trudeau, tout le monde paie plus et souffre davantage.

« Les exploitations agricoles canadiennes ne peuvent pas se permettre de payer ces taxes écrasantes et de rester en activité. Alors que les Canadiens sont aux prises avec l’inflation record, la flambée des prix des denrées alimentaires, la crise de l’accessibilité au logement et la crise du coût de la vie, le fardeau financier pèse également sur les exploitations agricoles familiales et sur notre fier patrimoine agricole.

« Les conservateurs n’ont pas ménagé leurs efforts pour empêcher les taxes coûteuses de Trudeau de faire encore plus de mal aux Canadiens et aux agriculteurs. Notre précédente tentative avec le projet de loi C-206 s’est rendue au Sénat en 2021, mais est morte lorsque le premier ministre Trudeau a déclenché des élections. Une fois de plus, notre loi de gros bon sens est devant le Sénat et les agriculteurs canadiens ne peuvent pas se permettre d’attendre plus longtemps l’adoption du projet de loi C-234. « L’agriculture est un pilier précieux du patrimoine de notre nation et elle est cruciale pour notre économie. Malheureusement, après huit ans de taxe sur le carbone sous Trudeau, de plus en plus de familles agricoles canadiennes disparaissent. Les conservateurs de gros bon sens continueront à défendre les agriculteurs canadiens et leurs familles, et nous donnerons la priorité à la suppression de la taxe sur le carbone Trudeau-NPD afin de faire baisser le coût de la nourriture, de l’essence et du chauffage pour les Canadiens. »

Des hôpitaux sécuritaires

Des hôpitaux sécuritaires

Poilievre annonce la Loi sur la sécurité dans les hôpitaux, qui vise à tenir le crack, la méthamphétamine et les armes à l’écart des médecins, des infirmières et des patients.

En savoir plus
Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Ottawa (Ontario) — Les données publiées aujourd’hui sur les permis de bâtir montrent que, malgré toutes ses séances de photos, Justin Trudeau ne parvient pas à construire les logements dont les Canadiens ont besoin.

En savoir plus