Trudeau offre des séances de photos, mais pas de solutions, lors de la retraite luxueuse de son Cabinet

Ottawa (Ontario) – Après huit ans sous Trudeau, la vie n’a jamais été aussi difficile pour les Canadiens. La vie coûte plus cher et le travail ne paie plus. La criminalité et le chaos ont rendu nos rues dangereuses, et des millions de Canadiens sont contraints de recourir aux banques alimentaires en raison d’une crise d’abordabilité générationnelle.

Les Canadiens méritent des mesures urgentes de la part du premier ministre pour réparer le gâchis qu’il a créé. Pourtant, après avoir passé des vacances gratuites d’une valeur de 84 000 dollars, Trudeau a plutôt décidé d’organiser une retraite dans un hôtel de luxe du centre-ville de Montréal, obligeant ainsi les Canadiens à payer la facture, alors qu’ils auraient pu se réunir à Ottawa pour une fraction du prix.

La retraite du Cabinet de Trudeau n’a absolument rien fait pour résoudre les problèmes qui affligent les Canadiens. Sous ce premier ministre, le Canada est toujours en passe d’avoir la pire croissance économique des 40 pays de l’OCDE, alors que l’inflation et les taux d’intérêt élevés prélèvent davantage d’argent sur les chèques de paie des Canadiens.

Le logement reste inabordable en raison du refus du gouvernement libéral de supprimer les barrières bureaucratiques afin de construire des logements. En outre, l’ancien ministre de l’Immigration de Trudeau, Sean Fraser, a brisé notre système d’immigration et submergé notre marché du logement avec des politiques qui, selon son propre collègue du Cabinet, le ministre Miller, ont rendu le système « incontrôlable ». Malgré cela, Trudeau a récompensé son échec en le nommant ministre du Logement pour « réparer » le désastre qu’il avait créé.

Pendant ce temps, la criminalité atteint un point de rupture. Les vols de voitures ont augmenté de 34 pour cent dans tout le Canada depuis l’élection de Trudeau. À Montréal, les vols de voitures ont augmenté de 106 pour cent, et à Toronto, ils ont augmenté de 217 pour cent. Quel est le plan des libéraux ? Organiser une réunion à Ottawa pour que les politiciens et les bureaucrates discutent du problème au lieu d’agir. Il est clair que cette retraite du Cabinet libéral n’est qu’une autre séance de photos désespérée pour tenter de convaincre les Canadiens que Trudeau a changé.

Ils ont publié un communiqué de presse déclarant qu’ils « s’attachent à soutenir la classe moyenne », mais ils quittent leur retraite dans un hôtel de luxe sans avoir pris la moindre mesure pour améliorer la vie des Canadiens. Nous avons entendu au moins un député libéral dire que ce premier ministre et ce gouvernement libéral ont dépassé leur date de péremption. Les Canadiens sont d’accord et une autre série de séances de photos n’a rien changé. Seul un premier ministre conservateur de gros bon sens pourra transformer la souffrance causée par Trudeau en l’espoir dont les Canadiens ont besoin.

Des hôpitaux sécuritaires

Des hôpitaux sécuritaires

Poilievre annonce la Loi sur la sécurité dans les hôpitaux, qui vise à tenir le crack, la méthamphétamine et les armes à l’écart des médecins, des infirmières et des patients.

En savoir plus
Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Ottawa (Ontario) — Les données publiées aujourd’hui sur les permis de bâtir montrent que, malgré toutes ses séances de photos, Justin Trudeau ne parvient pas à construire les logements dont les Canadiens ont besoin.

En savoir plus