Arrêtons l’extorsion

Poilievre annonce un plan de gros bon sens pour enfermer les extorqueurs que Trudeau a relâchés avec ses lois d’arrestation et de remise en liberté

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef des conservateurs de gros bon sens du Canada, a annoncé aujourd’hui son plan pour renverser les dommages causés par Trudeau et mettre fin à l’extorsion :

Le problème :

Après huit ans sous Justin Trudeau, l’extorsion a augmenté de 218 %. Les politiques imprudentes de Trudeau ont entraîné une hausse de 39 % des crimes violents. Les villes et les banlieues, autrefois sécuritaires et tranquilles, sont désormais terrorisées par des gangs étrangers qui menacent nos voisins avec des actes de violence et des incendies criminels.

Le taux d’extorsion déclaré par la police a augmenté pour la troisième année consécutive en 2022. Le taux d’extorsion était cinq fois plus élevé en 2022 que dix ans auparavant. Il s’agit d’un problème particulier en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, où il a augmenté de 263 %, 284 % et 386 % respectivement depuis 2015. Dans la région du Grand Toronto, l’augmentation est de 155 % depuis 2015, et à Vancouver, elle est de 228 %.

Ce n’était pas le cas avant que Justin Trudeau ne facilite la sortie de prison et la récidive des gangsters et des extorqueurs. Les maires dans les provinces telles que la Colombie-Britannique et l’Ontario ont écrit aux hauts fonctionnaires du premier ministre pour leur demander de mettre fin au chaos provoqué par le gouvernement fédéral. Les Canadiens n’ont plus confiance dans notre système judiciaire pour rendre justice aux victimes.

La cause : 

Malgré l’inaction de Trudeau, l’extorsion est un problème fédéral. Le Code criminel qui permet à ces criminels d’agir librement est fédéral. La GRC, qui est chargée d’attraper ces criminels, est fédérale. Justin Trudeau a adopté le projet de loi fédéral C-5, qui a supprimé la peine d’emprisonnement obligatoire pour avoir commis une extorsion avec une arme à feu. En outre, il a introduit la libération sous caution dans le projet de loi C-75, qui permet aux délinquants de retourner plus facilement dans nos rues.

La solution:

Les Canadiens n’ont pas à vivre comme ça. C’est pourquoi Pierre Poilievre a un plan de gros bon sens pour réparer les dégâts causés par Trudeau et mettre fin à l’extorsion :

  1. Nous établirons une peine d’emprisonnement obligatoire de trois ans pour tout criminel reconnu coupable d’extorsion.
  2. Nous instaurerons une peine d’emprisonnement obligatoire de cinq ans pour tout criminel reconnu coupable d’extorsion qui agit pour le compte de gangs et du crime organisé. Cela signifie non seulement que les criminels qui commettent ces crimes iront en prison, mais aussi que les procureurs et les policiers disposeront d’un outil supplémentaire pour poursuivre les dirigeants de ces organisations criminelles.
  3. Nous rétablirons les peines d’emprisonnement obligatoires de quatre ans pour le délit d’extorsion à l’aide d’une arme à feu.
  4. Nous ferons de l’incendie criminel une circonstance aggravante pour l’accusation d’extorsion.
  5. Nous réparerons les dégâts causés par le projet de loi C-75 et rétablirons l’emprisonnement, et non la libération sous caution, pour les récidivistes.

Poilievre a dit : 

« En seulement huit ans, l’extorsion a connu une augmentation terrifiante à travers le Canada. Que s’est-il passé il y a huit ans ? Justin Trudeau a été élu. Son approche imprudente de l’extorsion a déclenché la criminalité et le chaos dans nos villes et nos banlieues autrefois paisibles, faisant du Canada un refuge pour le crime organisé et les gangs.

« Les conservateurs de gros bon sens vont réparer les dégâts causés par Trudeau en s’assurant que les extorqueurs qui effraient et intimident nos voisins restent plus longtemps en prison. Nous poursuivrons les dirigeants de ces réseaux du crime organisé pour nous assurer qu’ils soient démantelés une fois pour toutes. L’extorsion n’a pas sa place au Canada. Les conservateurs ramèneront le gros bon sens avec des rues sécuritaires pour tous les Canadiens ».

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante à l’occasion du Mois du patrimoine juif :  

En savoir plus
Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Ottawa (Ontario) — Aujourd’hui, le Comité des finances de la Chambre des communes a adopté une motion conservatrice de gros bon sens appelant le successeur de Justin Trudeau, Mark Carney, à témoigner.

En savoir plus