Le ministre du Logement de Justin Trudeau admet que pas une seule maison n’a été construite malgré les innombrables séances de photos

Ottawa (Ontario) – Après huit années sous Justin Trudeau, les Canadiens vivent un véritable enfer en matière de logement. En 2022, le Canada a construit moins de logements qu’en 1972, alors que la population était deux fois moins nombreuse qu’aujourd’hui. Conséquence directe de l’incapacité des libéraux à construire suffisamment de maisons, le loyer moyen demandé pour l’ensemble des biens résidentiels a atteint le niveau record de 2 178 $ en décembre, tandis que le coût d’une mise de fonds a doublé depuis que Trudeau est devenu premier ministre.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement de Trudeau a déclaré en septembre que le Canada avait besoin de 3,5 millions de nouveaux logements d’ici la fin de la décennie. Malgré cela, les mises en chantier ont continué à diminuer sous ce gouvernement libéral. La CIBC a déclaré que le nombre de logements nécessaires était en fait de 5 millions. Quel est le plan de Trudeau pour résoudre la crise du logement ? Il a nommé son ancien ministre de l’Immigration, Sean Fraser, au poste de ministre du Logement, alors qu’il avait déjà ignoré les avertissements de son propre personnel indiquant que ses politiques imprudentes contribuaient à la pénurie de logements.

Aujourd’hui, au Comité des finances, les conservateurs de gros bon sens ont interrogé le ministre Fraser sur son « Fonds pour accélérer la construction de logements », et il a admis que pas un seul logement n’avait été construit grâce à ce fonds, bien qu’il ait coûté 3,15 milliards de dollars aux contribuables canadiens. Il a même admis que sa politique phare en matière de logement « ne mène pas réellement à la construction de maisons spécifiques ». Le gouvernement Trudeau ne comprend pas que les Canadiens ne peuvent pas vivre avec ses séances de photos.

En outre, bien qu’il ait fait campagne sur l’« accélérateur de la construction de logement » lors des élections fédérales de 2021, le gouvernement libéral n’a pas commencé à conclure des accords avec les municipalités pour faire construire des logements avant la fin de l’année 2023. Aujourd’hui, les villes canadiennes sont parmi les plus chères du monde. Justin Trudeau n’en vaut tout simplement pas le coût.

Les Canadiens méritent un plan de gros bon sens pour construire rapidement des logements. C’est pourquoi Pierre Poilievre a présenté sa Loi pour bâtir des logements, pas de la bureaucratie, afin d’augmenter les incitations pour les municipalités qui construisent des logements tout en punissant les municipalités qui continuent à faire obstacle au développement avec des politiques « pas dans ma cour ».

Seul un gouvernement de Pierre Poilievre fera en sorte que les Canadiens puissent se procurer des maisons qu’ils peuvent s’offrir.

Des hôpitaux sécuritaires

Des hôpitaux sécuritaires

Poilievre annonce la Loi sur la sécurité dans les hôpitaux, qui vise à tenir le crack, la méthamphétamine et les armes à l’écart des médecins, des infirmières et des patients.

En savoir plus
Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Ottawa (Ontario) — Les données publiées aujourd’hui sur les permis de bâtir montrent que, malgré toutes ses séances de photos, Justin Trudeau ne parvient pas à construire les logements dont les Canadiens ont besoin.

En savoir plus