Les libéraux de Trudeau ne parviennent pas à livrer des armes à l’Ukraine

Ottawa (Ontario) — L’honorable Michael Chong, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Affaires étrangères, et James Bezan, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Défense nationale, ont fait la déclaration suivante en réponse aux récentes annonces du gouvernement au sujet de l’Ukraine :

« Les conservateurs soutiennent l’Ukraine dans sa lutte pour protéger son intégrité territoriale contre l’invasion illégale de la Russie et de Vladimir Poutine. Depuis 2018, les conservateurs demandent au gouvernement Trudeau d’envoyer davantage d’équipement militaire létal à l’Ukraine.

« Depuis plus de deux ans, l’Ukraine demande au Canada et à nos alliés plus d’aide militaire, notamment des obus d’artillerie et des roquettes. Les conservateurs ont demandé au gouvernement d’augmenter la production de munitions essentielles, comme les obus d’artillerie de 155 mm, et de remplacer toutes les armes données à l’Ukraine, afin d’assurer que les Forces armées canadiennes puissent protéger les Canadiens et être un partenaire fiable pour nos alliés. Le gouvernement Trudeau n’a pas signé de contrats visant à augmenter la production d’obus d’artillerie.

« En fait, lorsqu’ils ont répondu aux questions l’automne dernier, les représentants du gouvernement ont confirmé que le gouvernement Trudeau n’avait pas augmenté la production au Canada d’un seul obus. Et ce, bien que le chef des Forces armées canadiennes ait confirmé que nous ne disposions que de trois jours d’obus pour notre défense et que nos alliés ukrainiens continuent d’avoir besoin d’obus.

« Au début du mois, à la demande de l’Ukraine, le chef conservateur Pierre Poilievre a demandé au gouvernement de faire don à l’Ukraine de 83 000 roquettes CRV7 des Forces armées canadiennes (FAC). Ces roquettes ont été demandées par les forces armées ukrainiennes en novembre 2023 et doivent être retirées de la circulation par les FAC. Le gouvernement Trudeau ne s’est même pas engagé à livrer ces fusées dont l’Ukraine a désespérément besoin.

« Le gouvernement Trudeau a promis à l’Ukraine un NASAMS il y a plus d’un an, mais comme d’habitude, il n’a pas tenu sa promesse et n’a pas dit où sont allés les 406 millions de dollars approuvés pour l’achat du NASAMS. En fait, 50 % de l’aide militaire promise par le gouvernement Trudeau n’a pas été versée, selon Le Devoir. « C’est l’histoire des échecs du gouvernement Trudeau concernant l’Ukraine depuis le tout début. Les libéraux sont prompts à faire des annonces, lents à agir et ne parviennent pas à tenir leurs promesses. Les conservateurs fourniront les munitions et les armes dont les Ukrainiens ont besoin pour défendre leur souveraineté contre l’agression russe. »

Des hôpitaux sécuritaires

Des hôpitaux sécuritaires

Poilievre annonce la Loi sur la sécurité dans les hôpitaux, qui vise à tenir le crack, la méthamphétamine et les armes à l’écart des médecins, des infirmières et des patients.

En savoir plus
Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Ottawa (Ontario) — Les données publiées aujourd’hui sur les permis de bâtir montrent que, malgré toutes ses séances de photos, Justin Trudeau ne parvient pas à construire les logements dont les Canadiens ont besoin.

En savoir plus