Les conservateurs demandent au gouvernement Trudeau de s’opposer au projet de loi de sécurité nationale à Hong Kong

Ottawa (Ontario) – L’honorable Michael Chong, Ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Affaires étrangères, a fait la déclaration suivante en réponse à la proposition du projet de loi au titre de l’article 23 à Hong Kong, qui fait l’objet d’une consultation publique jusqu’au 28 février :

« Les conservateurs sont profondément préoccupés par la loi de sécurité nationale proposée au titre de l’article 23 à Hong Kong, qui menace les droits et libertés fondamentaux des Hongkongais et compromet gravement le cadre “un pays, deux systèmes” garanti par la déclaration commune sino-britannique.

« Cette législation proposée criminaliserait encore davantage la liberté d’expression, le débat et les manifestations pacifiques à Hong Kong. Elle renforcerait également les pouvoirs de la police en matière de détention avant inculpation et supprimerait les étapes procédurales dans les procès pour atteinte à la sécurité nationale, ce qui affaiblirait encore l’État de droit à Hong Kong.

« Les récents actes de répression de la part du gouvernement de Hong Kong montrent clairement que les autorités de Hong Kong abuseront des nouvelles infractions proposées pour réprimer la dissidence légitime et les droits civils. En vertu de la loi sur la sécurité nationale imposée par la RPC, plus de 280 personnes — y compris des militants pro-démocratie — ont été arrêtées de manière inappropriée sous prétexte de mettre en danger la sécurité nationale.

« Ce n’est pas la première fois que le gouvernement de Hong Kong tente de faire passer une loi de sécurité nationale. En 2003, des manifestations et une vive opposition avaient contraint le gouvernement à abandonner une législation similaire. Malheureusement, les récents changements imposés par la RPC au système électoral de Hong Kong, qui donnent à Pékin le contrôle, signifient que la législation devrait être facilement adopté.

« Dans une déclaration commune avec 85 autres groupes de la société civile, des organisations telles que Hong Kong Watch ont fait part de leurs inquiétudes quant à la législation et à la poursuite de l’érosion de la démocratie et des droits civiques à Hong Kong. 

« Nous sommes solidaires des habitants de Hong Kong et nous nous opposons à la répression croissante de leurs droits civils. Nous demandons au gouvernement de Hong Kong de respecter la déclaration commune sino-britannique, un traité international qui garantit les droits et les libertés de Hong Kong jusqu’en 2047.

« Les conservateurs de gros bon sens demandent au gouvernement Trudeau d’exprimer publiquement ses inquiétudes quant à la loi de sécurité nationale et de défendre les droits civils de Hong Kong, tels qu’ils sont garantis dans la déclaration commune sino-britannique. »

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante à l’occasion du Mois du patrimoine juif :  

En savoir plus
Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Ottawa (Ontario) — Aujourd’hui, le Comité des finances de la Chambre des communes a adopté une motion conservatrice de gros bon sens appelant le successeur de Justin Trudeau, Mark Carney, à témoigner.

En savoir plus