La récente tentative de Trudeau de censurer l’Internet

Ottawa (Ontario) — Rick Perkins, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a fait la déclaration suivante en réponse à la récente tentative des libéraux de contrôler ce que les Canadiens peuvent ou ne peuvent pas voir en ligne :

« Après huit ans de tentatives de contrôle d’Internet par Trudeau, de hauts fonctionnaires du ministère ont confirmé que les amendements libéraux au projet de loi C-27 donneront au gouvernement Trudeau un pouvoir réglementaire quasi illimité pour modérer et prioriser le contenu que les Canadiens voient en ligne.

« Hier, au Comité de l’industrie, les amendements du gouvernement Trudeau au projet de loi sur l’IA permettent au gouvernement libéral de ‘modérer’ et de ‘prioriser’ les recommandations faites sur les plateformes de réseaux sociaux. Trudeau aura ainsi le pouvoir de contrôler ce que les Canadiens voient en ligne en donnant à son gouvernement la possibilité de ‘prioriser’ et de ‘modérer’ le contenu qu’ils souhaitent montrer.

« Le gouvernement libéral cherche à réglementer ce que les gens voient et disent en ligne par le biais d’un amendement de dernière minute, sans aucune consultation publique digne de ce nom. Aucun de nos partenaires commerciaux majeurs n’a mis en œuvre quoi que ce soit de similaire en ce qui concerne la réglementation de l’IA, mais les amendements de Trudeau à la réglementation canadienne sur l’IA sont similaires à ce que le gouvernement communiste de Pékin a mis en œuvre dans son espace d’IA pour modérer le contenu en ligne.

« Le projet de loi C-27 est la cinquième tentative de Justin Trudeau de contrôler ce que les Canadiens voient en ligne. Ils ont d’abord essayé le projet de loi C-10, puis C-11, C-18 et C-63, et maintenant ils utilisent le projet de loi C-27 pour contrôler ce que les Canadiens voient en ligne. Une fois de plus, les libéraux sont plus intéressés par le contrôle d’Internet que par la protection des libertés fondamentales des Canadiens.

« Les conservateurs du gros bon sens demandent aux membres libéraux et néo-démocrates du Comité de se joindre aux conservateurs et de mettre fin à la tentative de Justin Trudeau de contrôler ce que les Canadiens voient et ce qu’ils disent en ligne. Les Canadiens méritent de pouvoir choisir ce qu’ils voient et entendent en ligne, et ils méritent de faire leurs choix sans subir l’ingérence des libéraux. « Les conservateurs de gros bon sens défendront la liberté d’expression et un Internet libre et ouvert alors que nous continuons à lutter contre le programme de censure de ce gouvernement libéral. »

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante à l’occasion du Mois du patrimoine juif :  

En savoir plus
Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Ottawa (Ontario) — Aujourd’hui, le Comité des finances de la Chambre des communes a adopté une motion conservatrice de gros bon sens appelant le successeur de Justin Trudeau, Mark Carney, à témoigner.

En savoir plus