L’organisme de surveillance contractuel constate que Trudeau a favorisé McKinsey lors de l’attribution de contrats gouvernementaux

Ottawa (Ontario) — Stephanie Kusie, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable du Conseil du Trésor, et Kelly Block, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Services publics et de l’Approvisionnement, ont fait la déclaration suivante après que l’ombudsman de l’approvisionnement a constaté que le gouvernement Trudeau a favorisé McKinsey, une firme liée aux libéraux qui a obtenu plus de 100 millions de dollars en contrats gouvernementaux :

« Après huit années sous Justin Trudeau, des millions de Canadiens ont du mal à faire face au coût de la vie. Les banques alimentaires ont dû gérer un nombre record de deux millions de visites en un seul mois l’année dernière, tandis que les familles doivent choisir entre faire le plein de leur voiture ou chauffer leur maison. Mais alors que les travailleurs canadiens sont contraints de prendre des décisions difficiles, la vie n’a jamais été aussi belle pour les initiés libéraux bien connectés à McKinsey.

« Depuis que Justin Trudeau est devenu premier ministre, McKinsey a reçu plus de 100 millions de dollars de contrats. Aujourd’hui, l’ombudsman de l’approvisionnement a constaté que le gouvernement Trudeau a favorisé McKinsey lors de l’attribution de contrats gouvernementaux et a signalé que les libéraux ont modifié l’éligibilité des contrats pour s’assurer que McKinsey soit sélectionné. Le gouvernement libéral a décidé de confier ces contrats directement à McKinsey, sans aucune concurrence.

« Dans un cas, l’Agence des services frontaliers du Canada a constaté que McKinsey n’avait pas déposé de demande de contrat, de sorte que l’Agence des services frontaliers du Canada a révisé l’Énoncé de travail, sans explication documentée, ce qui a permis à McKinsey de se qualifier. Il n’y a aucune raison pour que les fonctionnaires fédéraux ne soient pas en mesure d’effectuer les tâches qui ont été confiées à McKinsey. Pourtant, Trudeau a décidé de favoriser ses amis à McKinsey.

« Ce n’est pas une surprise. McKinsey était dirigée par Dominic Barton, un ami proche et conseiller de Justin Trudeau et de nombreux membres du caucus libéral. Il a fait partie du Conseil consultatif en matière de croissance économique des libéraux et de leur Comité consultatif indopacifique, et c’est Barton qui a présenté Trudeau lorsqu’il est allé s’exprimer au Forum économique mondial. C’est également lui qui a eu l’idée de créer la Banque de l’infrastructure du Canada, qui a échoué et a fait l’objet d’un scandale, et c’est Barton et McKinsey qui ont dû payer près de 600 millions de dollars de dommages et intérêts pour avoir contribué à créer la crise des opioïdes. 

« Trudeau a également décidé d’accorder plus de 100 millions de dollars à McKinsey et à son ami Dominic Barton, en dépit de leur longue histoire de transactions contraires à l’éthique. Il s’agit notamment de la ‘suralimentation’ des ventes d’opioïdes et d’enquêtes pour corruption et fraude en Afrique du Sud et en France. Ils ont également organisé une retraite d’entreprise à quelques kilomètres d’un centre de détention ouïgour.

« Les conservateurs de gros bon sens mettront fin à la corruption et répareront le budget en renvoyant les consultants libéraux grassement payés. »

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Déclaration du chef conservateur Pierre Poilievre à l’occasion du Mois du patrimoine juif

Ottawa (Ontario) – L’honorable Pierre Poilievre, chef du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante à l’occasion du Mois du patrimoine juif :  

En savoir plus
Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Le successeur de Trudeau appelé à témoigner devant le Comité

Ottawa (Ontario) — Aujourd’hui, le Comité des finances de la Chambre des communes a adopté une motion conservatrice de gros bon sens appelant le successeur de Justin Trudeau, Mark Carney, à témoigner.

En savoir plus