Justin Trudeau envoie l’argent des contribuables à des travailleurs de remplacement étrangers

Ottawa (Ontario) – Rick Perkins, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, et Kyle Seeback, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable du Commerce international, ont fait la déclaration suivante :

« La lettre des Syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC) rapportée aujourd’hui prouve ce que les conservateurs disent depuis le début: les usines de batteries lourdement subventionnées dans le sud-ouest de l’Ontario dépendront de travailleurs de remplacement étrangers plutôt que de créer des emplois pour les Canadiens. C’est une nouvelle preuve de l’incompétence de Justin Trudeau.

« L’offre de Justin Trudeau de 44 milliards de dollars en argent des contribuables à des sociétés massivement rentables n’était même pas accompagnée d’une promesse que les emplois créés seraient accordés à des travailleurs syndiqués canadiens. Au lieu de cela, il a permis à des travailleurs de remplacement étrangers d’occuper ces postes.

« Justin Trudeau et ses ministres ont également menti et attaqué ceux qui ont soulevé ces questions il y a plusieurs mois. Lorsque les députés conservateurs ont tenté d’avoir accès aux contrats, les députés libéraux et néo-démocrates ont fait de l’obstruction pour protéger le gouvernement et empêcher les travailleurs d’entendre la vérité.

« Malgré le mensonge du ministre Boissonault, qui a affirmé qu’il n’y avait qu’un seul travailleur étranger, et le mensonge du ministre Champagne, qui a affirmé qu’il n’y en aurait qu’un “petit nombre”, il est maintenant clair que Stellantis a l’intention de doter son usine du plus grand nombre possible de travailleurs de remplacement étrangers. Cela n’est possible que grâce à l’incompétence ou au refus du gouvernement Trudeau de veiller à ce que l’argent des contribuables crée des emplois pour les travailleurs canadiens.

« Les ministres de Justin Trudeau ont également menti lorsqu’ils ont déclaré qu’il ne s’agissait que d’un problème à court terme nécessitant des travailleurs de remplacement étrangers qui pourraient apporter des “connaissances spécialisées”.  Comme le souligne la lettre des SMCC, “il s’agit d’un déplacement éhonté de travailleurs canadiens en faveur de travailleurs internationaux, par de grandes entreprises internationales qui font un pied de nez au gouvernement du Canada, aux contribuables et à nos travailleurs qualifiés”. Selon les SMCC, des travailleurs de remplacement étrangers sont même utilisés pour des tâches telles que la conduite de chariots élévateurs, et il arrive que ces travailleurs utilisent les outils des artisans locaux. Tout cela se produit alors que Windsor continue d’afficher l’un des taux de chômage les plus élevés du pays, à savoir 8,1 %. C’est une erreur, et ces emplois devraient être occupés par des travailleurs d’Essex et de Kent qui sont actuellement au chômage.

« Les Canadiens méritent un gouvernement qui protège les travailleurs canadiens. Les conservateurs de gros bon sens veilleront à ce que l’argent des contribuables soit utilisé à bon escient et que les emplois financés par les contribuables soient donnés aux Canadiens. »

Des hôpitaux sécuritaires

Des hôpitaux sécuritaires

Poilievre annonce la Loi sur la sécurité dans les hôpitaux, qui vise à tenir le crack, la méthamphétamine et les armes à l’écart des médecins, des infirmières et des patients.

En savoir plus
Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Les faits : Trudeau ne construit pas les logements dont les Canadiens ont besoin

Ottawa (Ontario) — Les données publiées aujourd’hui sur les permis de bâtir montrent que, malgré toutes ses séances de photos, Justin Trudeau ne parvient pas à construire les logements dont les Canadiens ont besoin.

En savoir plus